International Hair Loss Forum - Dermo et contraintes

Dermo et contraintes

Messages: 3
Inscription: 03 Aoû 2017, 10:33

Dermo et contraintes

Message non lupar Bou41 » 10 Aoû 2017, 14:04

Messieurs,
Je m'interroge sur la dermo, les paradoxes qu'elle m'inspire. En effet:

A la minute ou l'on fait une dermo, l'ennemi change de camp. Avant on combattait la calvitie, et d'un coup en deux heures on combat les cheveux et leur repousse, quel étrange paradoxe non ?

Certes, cette technique me parait efficace pour regagner une ligne frontale a moindre coup, redessiner le visage. Mais tout de même, se raser tous les jours, quel contrainte ! la barbe vous l'oubliez c'est pas un drame, mais là, c'est le stress non ? Un mec ça aime aussi se laisser aller des fois, pas se raser, pas s'occuper de tout ça, c'est aussi paradoxal non ?

Comment tout ça évoluera dans 10 ans, la couleur, les pigments, etc on en sait rien en vrai...

Bref, je me pose des questions, je vous pose la question, la dermo permanente a l'air d'un acte simple, et pourtant est loin de l'être. Tant par ces contraintes quotidiennes, l'entretien.

Interrogeons-nous

Consultant/Représentant
Avatar de l’utilisateur
Messages: 6032
Inscription: 23 Avr 2014, 00:25
Localisation: Lille

Re: Dermo et contraintes

Message non lupar Louloute » 10 Aoû 2017, 14:56

À condition de faire des retouches tous les 6 mois - 1 an, pas de risque de changement de couleur ou de disparition des pigments. Le rasage c'est relou mais au moins on préserve l'illusion de la chevelure.

Si on est un mauvais candidat à la greffe, et qu'on veut pas recoller son complément capillaire tous les mois, alors la dermopigmentation est ce qui a de mieux hormis peut être se raser la tête ou faire le deuil de ses cheveux.

Donc au bout d'un moment pour chercher des problèmes là où il n'y en a pas ?

Messages: 483
Inscription: 15 Juil 2015, 09:44

Re: Dermo et contraintes

Message non lupar Guy-Raymond » 10 Aoû 2017, 18:05

Louloute tu résumes un petit peu trop vite, son questionnement est pertinent.

IL faut effectivement avoir la motivation, et être prêt à raser chaque 2-3 jours. Et effectivement celà prend un certain temps, ce n est pas anodin. Il a aussi raison de se poser des questions sur le devenir d'une trico. On ne sait pas encore bien si les points s'élargissent, meme si celà ne semble pas trop être le cas lorsque l on se rend chez un bon professionnel. ON ne sait également pas si elle s'efface reellement car personne ne peut, à ce jour sur ce forum, le prouver. Faire des retouches c'est mais il faut être sûr et certain que les anciens pigments disparaitront bel et bien, sinon à la longue celà fera vite une masse informe. Quand à la couleur elle ne peut pas être totalement similaire à la couleur de base des cheveux car c'est un mélange de couleur, le noir parfait n'existant pas en tatoo. Personnelement celà donne légerement bleuté sur certaines fotos, et sous certaines lumières celà donne légèrement vert. Vous avez tous deja vu des maquillages permanents chez les femmes (sourcils), c est un peu le même principe.

Pour ma part je la laisse s'estomper en espérant qu'elle s'efface, et lorsque je suis certain que les pigments disparaissent VRAIMENT, j'irai faire une retouche. Tant que je n'ai pas cette garantie je n'y touche pas.

Je suis tout de même content de ma dermo qui m'a aidé a combattre ma diffuse, ou plutôt mon complexe. Mais j'avoue que je garde toujours une certaine forme d'appréhension, bien maîtrisée certes....car je ne me rend pas compte si celà est, ou non, détectable. Selon ma conjointe celà ne se voit pas, a part à très proche distance, sous certaines lumières, et si l on est au courant.... mais c'est sûr que le complexe reste sous jacents. Je suppose que les gens qui passent par la greffe avant d'avoir atteint le stade final de leur calvitie vivent la meme chose.

Messages: 35
Inscription: 07 Aoû 2015, 13:44

Re: Dermo et contraintes

Message non lupar Jiip » 10 Aoû 2017, 19:24

Ce sont de très bonnes questions en effet, d'où l’intérêt de bien réfléchir avant de passer à l'acte.

La trico c'est chouette, mais cette absence de recul sur le devenir du tatouage reste un problème. Guy-Raymond, je te comprend parfaitement et ta démarche est certainement la plus sécuritaire possible. Je pense que pour que la trico soit pleinement bénéfique, il faut qu'elle le soit sur l'aspect esthétique mais aussi sur l'aspect mental.
Pour moi il est important de ne pas se sentir coincé et de savoir qu'il y a possibilité de laisser tomber du jour au lendemain si on le souhaite (enfin du moins à l'échelle de quelques années le temps que les points disparaissent progressivement).

Garder sa liberté est primordiale. La tonte quasi-quotidienne reste surmontable mais je pense qu'il ne faut pas sous estimer le poids des années qui s'accumulent et qui peuvent transformer une petite contrainte en quelque chose de beaucoup plus négatif. Et le jour où on en a marre, on est bien soulagé d'avoir un échappatoire. D'où le bon sens de ta démarche Guy-Raymond !

Ceci dit, au vu des photos sur ton post, le résultat à l'air excellent sur toi. Le risque d'être grillé n'existe quasiment pas à mon avis. Des personnes t'ont déjà fait la remarque ?

Messages: 36
Inscription: 18 Jan 2016, 08:09

Re: Dermo et contraintes

Message non lupar kawa34 » 10 Aoû 2017, 20:18

Moi honnêtement je ne sais plus quoi faire quel casse tête mais quand je montre à mes proches il sont d'accord avec moi que esthétiquement une tricopigmentation reste plus jolie à voir qu une couronne surtout à 28 ans mais j'ai peur ... le pire selon moi et de ce retrouver avec le crâne bleu ... :touffe2:

Messages: 219
Inscription: 28 Mar 2015, 18:51

Re: Dermo et contraintes

Message non lupar Kirikou921992 » 11 Aoû 2017, 10:07

J' avoue que moi aussi depuis que j' ai ma trico je flippe un peu à l' idée que les pounts s' élargisse ou deviennent bleutés, c' est pourquoi je fais vraiment gaffe de ne pas aller au soleil sans une casquette ou crème 50. Je continue à pensser que la trico ne change pas la vie c' est juste un légé mieux car ca dessine un peu le visage sans plus. ( je parle si on doit se raser sans sabot avec pas mal de cheveux restants ca doit etre bien mieux) le résultat en plein soleil ou à l' ombre est pour mon cas vraiment différent, à l' ombre c' est nikel mais au soleil le crâne brille et la trico est quasi invisible... perso je pensais m' enlever un complexe mais force est de constater que c' est des cheveux qui me manquent et des points d' encres ne remplacent pas le vide ressentis.

Avatar de l’utilisateur
Messages: 112
Inscription: 18 Jan 2017, 10:11

Re: Dermo et contraintes

Message non lupar Stepp'hair » 11 Aoû 2017, 16:09

On a pas des cas par exemple de chez Men's ink qui sont anciens (j'ai pris lui car c'est une bonne référence)? histoire de voir comment on évolué les points dans le temps. J'y réfléchis aussi activement en ce moment et toutes vos remarques et vos questionnements font avancer merci.
- 22 ans
- Norwood 2 voir 3
- Traitement et greffe à venir ;)


Ma micro-pigmentation chez Vinci Hair Clinic Paris : ligne-frontale-densite-pour-dermo-trico-t7184.html

Messages: 36
Inscription: 18 Jan 2016, 08:09

Re: Dermo et contraintes

Message non lupar kawa34 » 11 Aoû 2017, 17:48

Kirikou ton témoignage me fait réfléchir ..... tu n'a pas l'aire super emballé du résultat enfin c sûre si c'est pour s'enlever un complexe est en créer un autres c'est délicat enfin je sais plus quoi faire le pire c'est que je vais avoir les vacances et j'ai le budget ... mais je ne sais pas :?

Avatar de l’utilisateur
Messages: 112
Inscription: 18 Jan 2017, 10:11

Re: Dermo et contraintes

Message non lupar Stepp'hair » 12 Aoû 2017, 12:33

Je trouve que le rasage tous les deux trois jours n'est pas trop contraignant. On s'en passerait parfois, mais globalement j'y prends même un certain plaisir (le côté net, bien court est satisfaisant).

Le vrai souci c'est savoir comment tiennent les points dans le temps et la couleur qu'ils prennent. Après niveau retouches, Milan c'est pas très pratique en soit mais si c'est une fois tous les deux trois quatre ans... j'imagine que ça va. Faut voir si le billet aller retour + transport + retouches valent plus que le coût d'un institut en France.
- 22 ans
- Norwood 2 voir 3
- Traitement et greffe à venir ;)


Ma micro-pigmentation chez Vinci Hair Clinic Paris : ligne-frontale-densite-pour-dermo-trico-t7184.html

Messages: 219
Inscription: 28 Mar 2015, 18:51

Re: Dermo et contraintes

Message non lupar Kirikou921992 » 12 Aoû 2017, 16:12

Kawa 34 mon but n' étais pas de faire peur ou de faire douter ;) juse que vous comprennez que ce n' est pas quelque chose d' extraordinaire qui change la vie... je regrettes pas de l' avoir fait car c' est mieux qu' avant sans aucuns doutes! Maintenant les photos qui sont postée sur ce forum Sont prises direct après les séances c' est pour ca qu' on a l' impression que ca change énnormement la personne mais, après 2 semaine ca s' estompte beaucoup .... sinon sur le côté détectable je vous garantis qu' il n' y a aucuns risques car c' est très réaliste. Donc vous ne prenez pas de risques de tenter l' expérience mis à part sur le long terme concernant la couleur =)

Messages: 7
Inscription: 08 Fév 2017, 16:41

Re: Dermo et contraintes

Message non lupar BenStinson » 13 Aoû 2017, 09:49

Le changement de couleur est commun à toutes les dermos ?

Ou ca peut varier en fonction du professionnel, de la qualité de l'encre, etc ? Tu as ete faire ta dermo ou kirikou ?

Sinon, il y a toujours la possibilité de détatouer les parties bleuté non ? Retirer un tatouage coûte cher mais perso je préfère l'endettement à une tête bleu/verte

Messages: 3
Inscription: 03 Aoû 2017, 10:33

Re: Dermo et contraintes

Message non lupar Bou41 » 20 Aoû 2017, 21:23

Merci à tous pour avoir élargi les questions, et finalement apporter des réponses je crois. La dermo parait simple, mais pose pas mal de soucis tout de même, vos remarques sont celles que j'attendais. Alors merci

Messages: 483
Inscription: 15 Juil 2015, 09:44

Re: Dermo et contraintes

Message non lupar Guy-Raymond » 21 Aoû 2017, 11:24

c est pas vraiment un changement de couleur, c'est plutot que la couleur PARFAITEMENT similaire aux cheveux est impossible à reproduire. Par contre les résultats sont tout de même excellents et nous en sommes satisfaits. Pour les zones glabres peut etre que les techniques sont encore en amélioration mais je suis sur que ca va devenir très bien également. Pour les diffuse une trico est très réaliste, a condition de garder tt de meme assez court.

Il faut simplement se rendre compte de la limite de la trico, a savoir que ce n est pas en 3 dimensions et qu un vrai cheveux est impossible a reproduire parfaitement. c tout.

Mais l effet est tt de meme très bluffant et ma copine a trouvé celà vraiment indetectable, très bien fait...... et pourtant je peux vous dire qu elle a l'oeil...!

Messages: 42
Inscription: 15 Avr 2015, 20:08

Re: Dermo et contraintes

Message non lupar matdenimo » 22 Aoû 2017, 20:45

Tout pareil ici :)

J'ajouterais une chose. J'ai pris l'habitude de raser que dans le sens du poil (ça prend 10min, même pas) et ça tient 2-3 jours. Quand je rase dans le sens du poil, puis dans le sens inverse (donc deux passages), ça tient 4-5 jours. Aussi parce que je suis blond à la base, donc le cheveux est moins foncé et prend plus de temps à se faire remarquer.

A l'ombre, c'est indétectable. L'effet est bluffant et me surprend encore après 6 mois. En plus, personne n'a rien remarqué dans mon entourage tellement ça paraît crédible (bon, je ne partais pas d'une couronne non plus).

Je suis allé à Milan et Mirko m'avait averti qu'après la 1ère session, entre 20 et 80% des pigments disparaissent. Ca dépend des gens. Chez moi, c'était plus extrême, j'ai perdu environ 90% des pigments. Donc je ne m'inquiète pas trop de l'évolution dans les années. Mirko m'a assuré que c'était physiquement impossible que les pigments grossissent et qu'ils finissent par se résorber de par leur composition. L'encre n'est pas la même que celle d'un tatouage. Je ne me rappelle plus exactement ce qu'il y a dedans, mais la grande différence avec le tatouage, c'est qu'il ne va pas aussi profond. Il reste sur les couches supérieures de la peau, ce qui fait qu'avec le temps et les cellules qui se renouvellent, ça finit par disparaître, plutôt que se déformer et changer de couleur comme un tatouage classique.

Guy Raymond, j'ai lu que tu étais de Suisse? Moi aussi ^^

Avatar de l’utilisateur
Messages: 2936
Inscription: 03 Oct 2014, 15:38

Re: Dermo et contraintes

Message non lupar hairfun » 23 Aoû 2017, 10:52

l'explication et la différence fondamentale entre un tatouage et la dermo est très clair matdenimo! c est rassurant..merci à toi! :thumbsup:
46 ans - Prise FINASTERIDE : depuis 1999

Suivante

Retourner vers Tricopigmentation - Dermopigmentation

Qui est en ligne

Utilisateurs enregistrés: Bing [Bot], Google [Bot]