International Hair Loss Forum - alopécie

alopécie

Consultant/Représentant
Avatar de l’utilisateur
Messages: 63
Inscription: 18 Mar 2019, 10:00

Re: alopécie

Message non lupar Legendhair » 20 Avr 2019, 19:13

Salut,

Amarie a écrit:D'après ce que je lis, pas mal de docs semblent refuser des greffes aux femmes sous prétexte que la chute serait "diffuse", mais pour autant certains hommes ont des chutes diffuses et on ne leur refuse pas : la cause est soit un manque de maitrise technique de la part de certains médecins, soit que les causes des chutes chez les femmes, mêmes en partie génétiques/hormonales ne sont pas assez connues ni comprises, ce qui fait une donné imprédictible pour la pérénité des résultats à long/moyen terme.

Sur les forums, ce qui est couramment appelé une diffuse chez les femmes et une diffuse chez les hommes ne désignent en fait pas la même chose. C’est un mésusage de leur dénomination scientifique respective.
Lorsqu’on parle de diffuse pour les hommes, c’est généralement pour décrire une perte en densité relativement homogène sur le dessus de la tête, mais sans que cela touche la zone donneuse de la couronne. Il s’agit de signifier surtout qu’on n’obéit pas au schéma classique de l’échelle Norwood Hamilton (qui se traduit d’abord par un recul des golfes et de la ligne frontale).
Au contraire, lorsqu’on parle de diffuse pour les femmes, c’est pour désigner l’une des formes principales que prend l’alopécie androgénétique féminine à savoir une perte de densité sur l’ensemble de la tête (et non pas seulement le dessus) y compris dans la zone donneuse.
Cette forme, qui est plus commune après la ménopause, est aussi présente chez les hommes : c’est l’alopécie de type DUPA.

Comme le docteur consulté par Lily1408 l’a prévenue, le problème de cette forme est que des cheveux prélevés dans la zone donneuse pourraient finalement tomber par la suite, à plus ou moins longue échéance. Si beaucoup de docteurs refusent d’intervenir dans ce cas, c’est donc... par honnêteté, puisque la pérennité du résultat n’est absolument pas garantie, d’autant plus chez les femmes qui n’ont pas encore atteint l’âge de la ménopause (qui impacte régulièrement la chevelure).

La maîtrise technique n’y est vraiment pour rien puisque le geste est le même que pour les hommes.

Pour les femmes, il est donc primordial de vérifier si la miniaturisation intervient sur l’ensemble de la tête ou que sur le dessus (puisque cela peut arriver également) lors d’un rdv avec un spécialiste.

Julie16 a écrit:Je ne sais pas d'ou vient mon problème hormonale vu que ma thyroide n'a pas de problème, pas de kyste aux ovaires..

L’explication de ta chute de cheveux peut se situer dans l’expression de certains gènes comme dans le cadre de l’alopécie masculine et non dans une problématique hormonale exclusive (qui peut tout de même exister en parallèle mais entrainer d'autres conséquences).

Lily1408 a écrit:@Amari, je ne suis pas vraiment d'accord pour ce que tu dis sur les hommes. Je comprends que ça puisse être mal vécu pour un homme mais il n'y a pas ce côté "honteux" et "anormal" que personnellement je ressens car je suis une femme et que l'AAG féminine n'est pas connue par la société.

Plus d’un homme touché par l’alopécie te dirait qu’il ressent de la honte et qu’il vit cela comme une injustice, surtout chez les jeunes.
Chaque personne gère l’alopécie à sa façon, avec son vécu, son ressenti, son environnement, etc.
Mais tu as raison sur le fait que l’alopécie féminine est moins connue que celle masculine, probablement parce qu’elle est moins répandue et généralement moins prononcée que chez les hommes.

Amari a écrit:Enfin je dis pas qu'il faut pas en parler , surtout entre gens concernés, mais personnellement je ne meurs pas d'envie qu'il y ait une émission tv grand public sur ce sujet de santé publique qu'est l'alopécie et les compléments capillaires chez les femmes xD

Une émission de grande écoute sur le sujet pourrait aussi aider à libérer la parole des femmes touchées et inciter des personnes à orienter leurs recherches sur la compréhension de l’alopécie androgénétique féminine et sur les moyens de lutter contre elle ;-)
Après tu me diras qu’on parle beaucoup de l’alopécie masculine, mais qu’on ne la comprend toujours que partiellement et que donc aucun remède n’a été trouvé jusqu’à présent !
Legendhair - Consultant francophone de la clinique du Dr Kaan Pekiner
Présentation de la clinique : pekiner-hair-clinic-presentation-t10653.html#p157687
Galerie : pekiner-hair-clinic-f79.html
Pour me contacter : info.drpekiner@gmail.com

Précédente

Retourner vers Alopécie féminine, Pelade & maladies du cheveu

Qui est en ligne

Utilisateurs enregistrés: Bing [Bot], Doro, Google [Bot]