International Hair Loss Forum - Exercices physiques et alopécie androgénétique

Exercices physiques et alopécie androgénétique

Modérateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 1174
Inscription: 26 Fév 2012, 16:16
Localisation: Ile-de-France

Exercices physiques et alopécie androgénétique

Message non lupar Logo » 13 Mai 2014, 14:56

Bonjour,

Voici un état des lieux sur le rapport entre exercice physique et alopécie androgénétique.
Vu qu'il est basé sur mes recherches et que je pourrais avoir omis certains éléments, tout complément d'information fondé est bienvenu !

Chez les hommes (cela se vérifie nettement moins chez les femmes et les adolescents), les exercices physiques peuvent induire une augmentation du taux de testostérone, le phénomène variant suivant le type d'exercices et les individus (âge, condition physique, physiologie, etc.)

Ainsi, si des études suggèrent que la natation (du moins certaines pratiques de ce sport) entraînerait une baisse du taux de testostérone sérique, d'autres concluent que les séances de musculation pourraient l'augmenter fortement.

Il apparaît dans l'ensemble qu'un exercice à court terme et intense ou une exercice d'endurance prolongé favorisent la hausse. Mais ce n'est pas automatique et cela varie, une fois de plus, d'un individu à l'autre.

De plus, cette hausse n'est que temporaire et le retour à la normale est observé quelques heures (2-3 heures) après la fin de l'exercice. Une baisse (elle aussi temporaire) en dessous de ce seuil peut même survenir, compensant ainsi toute ou partie de la hausse.

Or, s'il est vrai que la testostérone est convertible en dihydrotestostérone (DHT) et peut à ce titre participer à la miniaturisation des follicules pileux chez les personnes génétiquement prédisposées, aucune étude ne porte directement et spécifiquement sur le lien entre l'exercice et la calvitie. Tout au plus, elles constatent des corrélations et non pas un lien de causalité.

En outre, il semblerait que la période de temps pendant laquelle le taux de testostérone s'élève soit insuffisante pour qu'un niveau élevé de DHT soit capturée de façon à provoquer une perte de cheveux sensible.

Les rares études qui ont approché le sujet ont tantôt suggéré que cela pouvait jouer (sans expliciter les raisons), tantôt non ou de façon insignifiante.

L'étude Rancho Bernardo, qui repose en grande partie sur l'auto-évaluation avec les biais que cela comporte, a constaté que pour les deux sexes, l'exercice n’entraînait pas de différence significative concernant l'état de la calvitie.

Mieux réalisée (questionnaires, mesure de taux et photographies), l'étude sur des jumeaux qui s'intéresse à l'influence des facteurs exogènes sur la calvitie conclut au contraire que l'augmentation de l'exercice physique est associée à une perte accrue de cheveux, au même titre que la consommation de tabac ou d’alcool ou encore la présence de pellicules.

En conclusion et en l'état actuel des connaissances, il n’apparaît pas raisonnable de déconseiller une pratique sportive pour sauvegarder un capital cheveux, car cela a bien plus d'effets positifs démontrés sur la santé que d'effets indésirables vérifiés sur la chute de cheveux, qui apparaîtraient en soi très limités.

Bien à vous,
Logo

Sur les rapports entre sport et taux de testostérone et éventuellement la chute de cheveux cf. les études anglophones suivantes (certaines sont disponibles en intégralité gratuitement en ligne):

Fahey TD, Rolph R, Moungmee P, Nagel J, Mortara S. « Serum testosterone, body composition, and strength of young adults ». Med Sci Sports. 1976 Spring;8(1):31-4.
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/1272003

Hakkinen K, Pakarinen A. « Serum hormones and strength development during strength training in middle-aged and elderly males and females ». Acta Physiol Scand. 1994 Feb;150(2):211-9.
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/8191900

Jensen J, Oftebro H, Breigan B, Johnsson A, Ohlin K, Meen HD, Stromme SB, Dahl HA. « Comparison of changes in testosterone concentrations after strength and endurance exercise in well trained men ». Eur J Appl Physiol. 1991;63(6):467-71.
http://www.researchgate.net/publication/21390852_Comparison_of_changes_in_testosterone_concentrations_after_strength_and_endurance_exercise_in_well_trained_men

Webb ML, Wallace JP, Hamill C, Hodgson JL, Mashaly MM. « Serum testosterone concentration during two hours of moderate intensity treadmill running in trained men and women ». Endocr Res. 1984;10(1):27-38.
http://www.biomedsearch.com/nih/Serum-testosterone-concentration-during-two/6745209.html

Cumming DC, Wall SR, Quinney HA, Belcastro AN. « Decrease in serum testosterone levels with maximal intensity swimming exercise in trained male and female swimmers ». Endocr Res. 1987;13(1):31-41.
http://europepmc.org/abstract/MED/3582275/reload=0;jsessionid=h8Di9wmXKPOwlWsW2zaF.20

Tyndall GL, Kobe RW, Houmard JA. « Cortisol, testosterone, and insulin action during intense swimming training in humans ». Eur J Appl Physiol. 1996;73(1-2):61-5.
http://link.springer.com/article/10.1007%2FBF00262810

Lotufo, P. A.; Chae, C. U.; Ajani, U. A.; Hennekens, C. H.; Manson, J. E. (2000). « Male Pattern Baldness and Coronary Heart Disease: The Physicians' Health Study ». Archives of Internal Medicine 160 (2): 165–171.
http://archinte.jamanetwork.com/article.aspx?articleid=485209

Gatherwright, J.; Amirlak, B.; Rowe, D.; Liu, M.; Gliniak, C.; Totonchi, A.; Guyuron, B. (2011). « The Relative Contribution of Endogenous and Exogenous Factors to Male Alopecia ». Plastic and Reconstructive Surgery 128: 14.
https://asps.confex.com/asps/2011am/webprogram/Paper19711.html

Tremblay, M. S.; Copeland, J. L.; Van Helder, W. (2004). « Effect of training status and exercise mode on endogenous steroid hormones in men ». Journal of Applied Physiology 96 (2): 531–539.
http://jap.physiology.org/content/96/2/531

Giorgi, A.; Weatherby, R. P.; Murphy, P. W. (1999). « Muscular strength, body composition and health responses to the use of testosterone enanthate: A double blind study ». Journal of science and medicine in sport / Sports Medicine Australia 2 (4): 341
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/10710012-355

Morton, D. J.; Kritz-Silverstein, D.; Riley, D. J.; Barrett-Connor, E. L.; Wingard, D. L. (2007). « Premature Graying, Balding, and Low Bone Mineral Density in Older Women and Men: The Rancho Bernardo Study ». Journal of Aging and Health 19 (2): 275–285.
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2642646/

Raastad T, Glomsheller T, Bjøro T, Hallén J. « Changes in human skeletal muscle contractility and hormone status during 2 weeks of heavy strength training. » Eur J Appl Physiol. 2001 Jan-Feb;84(1-2):54-63.
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/11394254

Avatar de l’utilisateur
Messages: 3071
Inscription: 31 Mar 2012, 16:05

Re: Exercices physiques et alopécie androgénétique

Message non lupar Louis » 13 Mai 2014, 21:42

Cool merci Logo, depuis le temps que j'attendais ton retour promis sur ce sujet, c'est fait ;-)

Tu as dû y mettre beaucoup du tien et je pense que la grande majorité des informations que l'on peut trouver sur internet sont retranscrites ici. Cependant, malheureusement, ça ne suffit pas pour se faire une idée précise de l'effet du sport sur l'AAG. Mais au moins maintenant on sait surtout que c'est dû au fait qu'il y a peu d'études sur le sujet, je ne pense pas que rechercher davantage sur le net nous donnera des réponses, on va donc s'en tenir à cette belle synthèse pour le moment, laissant cependant la porte ouverte à tous les avis.

En conclusion c'est assez positif mise à part l'étude sur les jumeaux un peu plus flippante

Avatar de l’utilisateur
Messages: 5493
Inscription: 23 Avr 2014, 00:25
Localisation: Lille

Re: Exercices physiques et alopécie androgénétique

Message non lupar Louloute » 14 Mai 2014, 09:45

Sujet très intéressant,

j'ai l'espace de quelques secondes failli me décider a arrêter le sport ^^

Avatar de l’utilisateur
Messages: 3071
Inscription: 31 Mar 2012, 16:05

Re: Exercices physiques et alopécie androgénétique

Message non lupar Louis » 14 Mai 2014, 22:58

Avant avoir lu le post ou après ? Moi ce post me laisse toujours aussi indécis à ce propos, mais bon au moins on est fixé on sait qu'on est pas près de savoir lol

Avatar de l’utilisateur
Messages: 5493
Inscription: 23 Avr 2014, 00:25
Localisation: Lille

Re: Exercices physiques et alopécie androgénétique

Message non lupar Louloute » 14 Mai 2014, 23:18

On va dire qu'il est certain que le sport ne facilite pas la tenue de nos cheveux, la repousse etc,
mais rien ne prouve qu'un excès de sport nuit a cela !
et puis a la limite je préfère perdre mes cheveux et être "bien foutu",
que "gros" avec des cheveux ^^

Après rien n'empêche de se faire greffer lol

Avatar de l’utilisateur
Messages: 3841
Inscription: 03 Fév 2012, 21:48

Re: Exercices physiques et alopécie androgénétique

Message non lupar axel77 » 15 Mai 2014, 16:13

Moi qui voulait faire + de sport à présent :?
Interventions:
2684 FUT
3458 + 2001 FUE

Avatar de l’utilisateur
Messages: 3071
Inscription: 31 Mar 2012, 16:05

Re: Exercices physiques et alopécie androgénétique

Message non lupar Louis » 15 Mai 2014, 20:42

En faire un peu est tout de même pas mal pour se maintenir en bonne santé, mais se lancer de la musculation plusieurs heures par semaine est peut-être un peu moins bon pour les cheveux. En tout cas merci encore Logo, tu as tout de même vraiment bien résumé la chose.

Avatar de l’utilisateur
Messages: 511
Inscription: 25 Déc 2013, 18:56
Localisation: Paris

Re: Exercices physiques et alopécie androgénétique

Message non lupar Jacky » 21 Mai 2014, 20:35

Logo a écrit:Ainsi, si des études suggèrent que la natation (du moins certaines pratiques de ce sport) entraînerait une baisse du taux de testostérone sérique, d'autres concluent que les séances de musculation pourraient l'augmenter fortement.


Comment cela se peut que certains sport favorisent le taux et d'autres le diminuent ? Sous quels critères ?

Logo a écrit:En outre, il semblerait que la période de temps pendant laquelle le taux de testostérone s'élève soit insuffisante pour qu'un niveau élevé de DHT soit capturée de façon à provoquer une perte de cheveux sensible.


Donc selon ce raisonnement une personne qui a une activité d'1 heure par jour ne produit pas assez de testostérone pour que cela influe ? La course à pied selon toi augmente ou diminue le taux ?[/quote]
L'espoir d'un lendemain meilleur

Avatar de l’utilisateur
Messages: 511
Inscription: 25 Déc 2013, 18:56
Localisation: Paris

Re: Exercices physiques et alopécie androgénétique

Message non lupar Jacky » 21 Mai 2014, 20:37

Louloute a écrit:On va dire qu'il est certain que le sport ne facilite pas la tenue de nos cheveux, la repousse etc,
mais rien ne prouve qu'un excès de sport nuit a cela !
et puis a la limite je préfère perdre mes cheveux et être "bien foutu",
que "gros" avec des cheveux ^^

Après rien n'empêche de se faire greffer lol


Je fais du sport en salle, et qu'en j'en fais sur le moment je sens un stress qui part, je ne pense pas à ma perte de cheveux et en les touchant même avec de la transpiration, je les sens moins gras et plus "fort" plus "vivant"...C'est difficile à d'écrire cette sensation...
L'espoir d'un lendemain meilleur

Avatar de l’utilisateur
Messages: 5493
Inscription: 23 Avr 2014, 00:25
Localisation: Lille

Re: Exercices physiques et alopécie androgénétique

Message non lupar Louloute » 24 Mai 2014, 10:53

J'en fais aussi et c'est sur que là bas, je ne pense qu'a ma perf',
a mes exos et pas a mes cheveux, au taf, aux cours etc :D

Avatar de l’utilisateur
Messages: 3071
Inscription: 31 Mar 2012, 16:05

Re: Exercices physiques et alopécie androgénétique

Message non lupar Louis » 24 Mai 2014, 11:04

Oui en effet cela ne veut strictement rien dire sur le moyen et long terme. Finit de parler de rensenti ou de je pense. Dans ce cadre la seul des etudes basees sur des centaines personnes sont parlantes

Messages: 422
Inscription: 10 Jan 2014, 01:00

Re: Exercices physiques et alopécie androgénétique

Message non lupar gab62 » 25 Mai 2014, 14:08

L'étude sur les jumeaux fait "peur" car c'est celle qui semble donner le plus de garanties puisque l'on compare des personnes à patrimoines génétiques égaux.

Cela dit les personnes qui s'interdisent de vivre dans le but de ralentir leur chute temporairement ont à mon sens besoin d'en être dissuadé.

Conforter des personnes dans cette voie est à mon sens dangereux car elles se donnent l'illusion que faire tout ce qui est en leur possible pour ralentir (même de façon modérée) leur chute va les servir alors que la sentence au final sera la même avec en prime toutes les frustrations liées aux privations que cette quête déraisonnée aura engendrées.

Les frustrations que vous vous infligez à l'instant présent, il ne faut pas croire qu'elles n'ont qu'un effet momentané, elles restent ancrées et peuvent s'exprimer par des influences sur le comportement bien des années après.

Je rejoins donc Logo pour dire qu'il n'est pas raisonnable de déconseiller le sport, c'est à dire conseiller de s'infliger des privations dans le seul but de ralentir de façon incertaine et modérée sa chute de cheveux.

D'où l'importance également d'essayer autant que se peut de ne pas de se greffer trop tôt pour des petites calvities, qui ne ferait qu'aggraver ce genre de "psychoses" une fois prisonnier de sa greffe.

Messages: 21
Inscription: 22 Mar 2016, 13:17

Re: Exercices physiques et alopécie androgénétique

Message non lupar oldschool1978 » 09 Mai 2016, 08:49

Je suis tombé sur cet article très intéressant sur la testostérone (j'ai survolé seulement, il parle à un moment de la testostérone et des cheveux) : http://www.blog.nutrition-outlet.org/20 ... tie-1.html
37 ans (calvitie depuis la vingtaine je pense)
NW 2 --> 2a bientôt (golfes + ligne frontale qui recule sans cesse)
Finastéride 0.5 mg depuis 4 avril 2016 (démarré trop tard peut-être)

Père Norwood 7 (il a perdu ses très tôt)
Frère Norwood 5 - 6 (diffuse)

Messages: 108
Inscription: 27 Juil 2016, 21:26

Re: Exercices physiques et alopécie androgénétique

Message non lupar sylvain11 » 04 Oct 2016, 15:47

du nouveau sur ca ???!!!

Retourner vers Base de données: études, articles, vidéos

Qui est en ligne

Utilisateurs enregistrés: Adrien78, Beheme, Bing [Bot], Dadou38, Google [Bot], kakiboussu, Mak, Maxgx, mikacip, MOD1, Olivierc, Stepp'hair, taolu92, tiffrebirth, X_X