International Hair Loss Forum - Dr. Naoille Ouriaghli - BHR Clinic, Bruxelles : 2151 FUE

Dr. Naoille Ouriaghli - BHR Clinic, Bruxelles : 2151 FUE

Avatar de l’utilisateur
Messages: 48
Inscription: 27 Mar 2012, 11:33

Dr. Naoille Ouriaghli - BHR Clinic, Bruxelles : 2151 FUE

Message non lupar BHR Clinic » 22 Déc 2016, 21:46

Dr. Naoille Ouriaghli - BHR Clinic, Bruxelles : 2151 FUE

- 2151 FUE
- Punch manuel
- Age : 28 ans
- Médication : Aucune pré-op (Edit : Finasteride/Minoxidil post-op)
- Pas de chirurgie auparavant

Décompte des unités folliculaires :

- 1 uf - 478
- 2 uf - 825
- 3 uf - 752
- 4 uf - 96

Pré-op :

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Placement des unités folliculaires - Design ligne frontale :

Image

Image

Image

Image

Zone donneuse immédiatement post-op :

Image

2 Mois :

Image

4 Mois :

Image

Image

Image

8 Mois :

Image

Image

Image

Image

Image
Artistic design & patient care
informations : info@bhrclinic.com ou medical@bhrclinic.com
website : http://www.bhrclinic.com

Consultant/Représentant
Avatar de l’utilisateur
Messages: 6021
Inscription: 23 Avr 2014, 00:25
Localisation: Lille

Re: Dr. Naoille Ouriaghli - BHR Clinic, Bruxelles : 2151 FUE

Message non lupar Louloute » 24 Déc 2016, 01:51

Une photo de face svp :D

Avatar de l’utilisateur
Messages: 258
Inscription: 08 Fév 2012, 10:19

Re: Dr. Naoille Ouriaghli - BHR Clinic, Bruxelles : 2151 FUE

Message non lupar AgentZ » 24 Déc 2016, 12:29

Et encore un jeune sans traitement avec 2000 UF ça devient n'importe quoi

Je prédis la prochaine mode capillaire dans quelques années avec 2 belles cornes sur le devant

Consultant/Représentant
Avatar de l’utilisateur
Messages: 6021
Inscription: 23 Avr 2014, 00:25
Localisation: Lille

Re: Dr. Naoille Ouriaghli - BHR Clinic, Bruxelles : 2151 FUE

Message non lupar Louloute » 24 Déc 2016, 18:11

AgentZ a écrit:Et encore un jeune sans traitement avec 2000 UF ça devient n'importe quoi
Je prédis la prochaine mode capillaire dans quelques années avec 2 belles cornes sur le devant


J'espère qu'il a de bons antécédents ;)

Consultant/Représentant
Avatar de l’utilisateur
Messages: 24
Inscription: 14 Sep 2015, 12:20

Re: Dr. Naoille Ouriaghli - BHR Clinic, Bruxelles : 2151 FUE

Message non lupar MarionB » 29 Déc 2016, 19:44

Bonjour,

Concernant l'âge jugé "jeune", le patient a 28 ans et une calvitie stabilisée, cet avis est donc assez subjectif

En effet, nous voyons nos patients en consultation afin d'établir justement un diagnostic précis en fonction des particularités de chacun (age, antécédents familiaux, stabilisation / type de calvitie)
Il n'y a pas de patient type, ce forum en est la preuve

Lors de nos consultations nous abordons le sujet de la perte éventuelle et suggérons le traitement (Finastéride / Minoxidil)
Ensuite, chaque patient est libre de le prendre ou pas

Dans de cas précis:
- Au moment de l'intervention, le patient ne prenait pas de traitement.

- Le patient -après larges explications- a accepté et compris l'intérêt de la médication et est depuis l'intervention, sous Finastéride et Minoxidil.

Je reste à votre disposition et espère avoir pu répondre aux interrogations de chacun à propos de ce cas
Marion
marion@bhrclinic.com
+32 (0)485 212 071

Messages: 258
Inscription: 02 Déc 2016, 18:04
Localisation: Yvelines

Re: Dr. Naoille Ouriaghli - BHR Clinic, Bruxelles : 2151 FUE

Message non lupar Maxgx » 29 Déc 2016, 20:14

Je ne comprends pas certains commentaires...
Si la personne concernée ressent un mal être vis à vis de sa calvitie aussi futile qu'elle soit, alors libre à lui de procéder à la greffe.

Ca ne sert à rien de juger sans savoir, c'est peut être jeune pour certains mais il et prévenu. Il aura de belles années avant de repasser par la case greffe si il se déplume.
Je dis cela, sans doute car je suis jeune (23 ans bientôt) également et le vit mal, mais avec le(s) traitement(s) adapté, ça permet de se sentir bien durant plusieurs années connaissant les risques.

On a qu'une vie autant en profiter à fond ! D'autant plus si le praticien lui donne le feu vert, on est amateur pas expert.


Maxgx

Avatar de l’utilisateur
Messages: 258
Inscription: 08 Fév 2012, 10:19

Re: Dr. Naoille Ouriaghli - BHR Clinic, Bruxelles : 2151 FUE

Message non lupar AgentZ » 30 Déc 2016, 22:17

MarionB a écrit:Bonjour,

Concernant l'âge jugé "jeune", le patient a 28 ans et une calvitie stabilisée, cet avis est donc assez subjectif

En effet, nous voyons nos patients en consultation afin d'établir justement un diagnostic précis en fonction des particularités de chacun (age, antécédents familiaux, stabilisation / type de calvitie)
Il n'y a pas de patient type, ce forum en est la preuve

Lors de nos consultations nous abordons le sujet de la perte éventuelle et suggérons le traitement (Finastéride / Minoxidil)
Ensuite, chaque patient est libre de le prendre ou pas

Dans de cas précis:
- Au moment de l'intervention, le patient ne prenait pas de traitement.

- Le patient -après larges explications- a accepté et compris l'intérêt de la médication et est depuis l'intervention, sous Finastéride et Minoxidil.

Je reste à votre disposition et espère avoir pu répondre aux interrogations de chacun à propos de ce cas


Bonjour,

Merci pour ces précisions, il est important de préciser que le patient est sous traitement.

Comment évaluez vous la stabilisation vous faite 2 consultations à un an d'intervalle ?

Désolé mais je ne suis pas d'accord le patient type est celui qui a une calvitie stabilisée, et un jeune de moins de 30 ans qui se fait opérer sans traitement va droit dans le mur car entre le moment de l'opération et la fin du post op l'alopécie aura continué à progresser et s'engage donc dans un processus sans fin sachant que la ZD n'est pas inépuisable. Le patient dans une telle situation risque de basculer dans une profonde dépression.(Un de vos confrères avait publié une étude que vous devriez pouvoir retrouver sur le forum faisant le lien entre alopécie précoce, rapidité d'évolution et grade final sur l'échelle de Norwood).

Il ne faut pas oublier que la greffe de cheveux est une chirurgie esthétique, nous sommes dans une société où l'aspect physique prend une part de plus en plus importante et une altération de l'image que l'on a de soit via des opérations esthétiques qui donnerait au final un résultat médiocre entraine à coup sur une atteinte de la psyché.

La plupart des chirurgiens esthétiques en sont conscients et c'est pour cela qu'ils refusent des patients qui sont dans des objectifs trop ambitieux avec un syndrome dépressif sous-jacent car d'une part le patient risque de ne jamais être satisfait du résultat et d'autre part cela risquerait d’aggraver sa dépression.

Il y a quelques années la plupart des patients de moins de 30 ans étaient refusés à la greffe à moins d'être sous traitement, aujourd’hui on peut constater un certain nombre de jeune opéré malgré l'absence de traitement et malgré les recommandations des chirurgiens. Ce qui est certain c'est qu'ils deviendront de bons clients mais pas sur qu'ils deviennent heureux un jour....

Messages: 1
Inscription: 03 Jan 2017, 15:25

Re: Dr. Naoille Ouriaghli - BHR Clinic, Bruxelles : 2151 FUE

Message non lupar Dr Ouriaghli » 04 Jan 2017, 11:14

Pour reparler du Finastéride chez ce patient, lors de la consultation le patient était tout d'abord vraiment catégorique et ne voulait pas entendre parler du fina, je lui ai dit que c'était la condition sinequanone pour se faire opérer et lui ai expliqué les actions bénéfiques du Fina, mais aussi ses effets secondaires probables. Il a mis du temps à se décider et ne l'a donc commencé que peu de temps avant l'intervention. Il est en effet impossible de vérifier si le patient prend bien son Fina tous les jours et depuis quand exactement, le médecin n'habite pas avec son patient 24h sur 24h!

N'oublions pas que nul ne peut prédire à 100% le futur d'une calvitie. Il est donc important pour moi, de pouvoir envisager que le patient puisse se raser le crâne s'il le désire un jour et donc la zone donneuse doit être correctement punchée pour permettre cela.Il faut également laisser suffisamment d'unités folliculaires dans cette zone donneuse pour permettre une intervention capillaire ultérieure selon l'évolution ou non de la calvitie. Ce paramètre-là, le respect de la zone donneuse, est un paramètre très très important.

Il ne s'agit pas d'introduire uniquement des données dans un "tableau" pour décider si un patient peut bénéficier d'une transplantation ou non. La loi dans notre pays fixe la majorité à 18 ans pour tout le monde. Alors que pourtant certains individus ne seront "matures" qu'à 20, 21, 25 ans ou même jamais.
Dans le cas d'une transplantation capillaire il n'en va pas de même. Certes, il est préférable et même recommandé d'attendre que la perte de cheveux ralentissent, soit plus généralement au-delà de 30 ans mais la décision qui repose sur des critères objectivables (densité, nombre de cheveux dans les follicules, pourcentage de miniaturisation, ...) et sur des critères qui "orientent" la prévision de la chute ( situation familiale existante par exemple) ont lieu pendant la consultation. Certains patients se voient irrévocablement refuser une quelconque intervention capillaire pendant ces consultations. Nous n'acceptons pas tout le monde, notamment en cas d'alopécie diffuse. Mais quand les critères "d'acceptation" sont présents et que le patient nous faire part de sa tristesse morale par rapport à sa situation capillaire, il nous arrive en effet d'accepter le patient pour une chirurgie lorsqu'il a 28 ou 29 ans et qu'il n'est pas encore au-dessus de ses 30 ans.
C'est aussi notre rôle à ce moment-là de bien lui expliquer ce que pourra être le futur et l'importance d'un traitement médical (Finastéride, Minoxidil 5%) pour mettre toutes les chances de son côté afin de stabiliser sa situation. Le fait d'être sous Fina ne garantit en rien une amélioration ou une stabilisation de sa situation capillaire mais elle peut en effet y contribuer.

Concernant le commentaire des "2 belles cornes sur le devant", même si cela devait être le cas, cela n'apparaîtrait pas sur une nuit mais bien progressivement. Pendant cette perte qui sera graduelle, une 2ème intervention pourra être envisagée. Il ne servait à rien pour l'instant d'aller empiéter sur la zone ne présentant pas de chute ni de miniaturisation alors que peut-être il n'y aura pas de chute à cet endroit!

Concernant l'alopécie précoce, le patient atteint généralement un NW 5V ou 6 avant ou vers ses 30 ans, et est un donc à stade bien avancé vers ce chemin à ses 28/29 ans.

Concernant les patients qui ne sont jamais satisfaits, il s'agit généralement de patients qui ne présentent pas ou quasi pas de chute et quasi pas de zones glabres et une belle densité partout (zone donneuse et receveuse). Ceux-ci ne seront en effet jamais heureux. Ceux qui ont une véritable apparition de zones glabres reviennent nous voir 1 an après et/ou plus tard, avec des étoiles dans les yeux et plein de remerciements de les avoir aidés.

Toujours selon le "cas par cas", beaucoup de confrères très compétents et expérimentés acceptent des patients de moins de 25 ans, dont certains témoignent sur ce même forum. Je suppose que vu leur expérience et leur notoriété , ils ne sont pas stimulés que par l'appât du gain...

Personne n'est parfait à 100%, mais je pense que moi et mon confrère au sein de BHR, faisons tout pour être le plus honnête et le plus cohérent possible avec chaque patient. Chaque patient est unique. L'expérience du terrain est important pour accompagner, conseiller, orienter chaque patient.

Avatar de l’utilisateur
Messages: 2927
Inscription: 03 Oct 2014, 15:38

Re: Dr. Naoille Ouriaghli - BHR Clinic, Bruxelles : 2151 FUE

Message non lupar hairfun » 07 Jan 2017, 23:50

C est parfaitement clair et honnête ce que vous dites!

merci à vous pour vos explications précieuses, venant d'une clinique dont la réputation et le sérieux n'est plus à prouver me concernant! :D
46 ans - Prise FINASTERIDE : depuis 1999

Avatar de l’utilisateur
Messages: 258
Inscription: 08 Fév 2012, 10:19

Re: Dr. Naoille Ouriaghli - BHR Clinic, Bruxelles : 2151 FUE

Message non lupar AgentZ » 08 Jan 2017, 18:40

Dr Ouriaghli a écrit:Pour reparler du Finastéride chez ce patient, lors de la consultation le patient était tout d'abord vraiment catégorique et ne voulait pas entendre parler du fina, je lui ai dit que c'était la condition sinequanone pour se faire opérer et lui ai expliqué les actions bénéfiques du Fina, mais aussi ses effets secondaires probables. Il a mis du temps à se décider et ne l'a donc commencé que peu de temps avant l'intervention. Il est en effet impossible de vérifier si le patient prend bien son Fina tous les jours et depuis quand exactement, le médecin n'habite pas avec son patient 24h sur 24h!


Ah bon ?!

Dr Ouriaghli a écrit:Il ne s'agit pas d'introduire uniquement des données dans un "tableau" pour décider si un patient peut bénéficier d'une transplantation ou non. La loi dans notre pays fixe la majorité à 18 ans pour tout le monde. Alors que pourtant certains individus ne seront "matures" qu'à 20, 21, 25 ans ou même jamais.
Dans le cas d'une transplantation capillaire il n'en va pas de même. Certes, il est préférable et même recommandé d'attendre que la perte de cheveux ralentissent, soit plus généralement au-delà de 30 ans mais la décision qui repose sur des critères objectivables (densité, nombre de cheveux dans les follicules, pourcentage de miniaturisation, ...) et sur des critères qui "orientent" la prévision de la chute ( situation familiale existante par exemple) ont lieu pendant la consultation. Certains patients se voient irrévocablement refuser une quelconque intervention capillaire pendant ces consultations. Nous n'acceptons pas tout le monde, notamment en cas d'alopécie diffuse. Mais quand les critères "d'acceptation" sont présents et que le patient nous faire part de sa tristesse morale par rapport à sa situation capillaire, il nous arrive en effet d'accepter le patient pour une chirurgie lorsqu'il a 28 ou 29 ans et qu'il n'est pas encore au-dessus de ses 30 ans.


Mes propos liés à l'age était plutôt pour dire que plus l'aag démarre tôt plus elle a de chance d'être agressive, opérer avant 30 ans ne devraient poser problème à condition que l'aag soit stabilisée avec au moins une des 2 médications. Pour mon cas mon aag a commencé quand j'avais 24ans et 10 ans plus tard grace au minox et fina ça n'a quasiment pas bougé.

Dr Ouriaghli a écrit:C'est aussi notre rôle à ce moment-là de bien lui expliquer ce que pourra être le futur et l'importance d'un traitement médical (Finastéride, Minoxidil 5%) pour mettre toutes les chances de son côté afin de stabiliser sa situation. Le fait d'être sous Fina ne garantit en rien une amélioration ou une stabilisation de sa situation capillaire mais elle peut en effet y contribuer.


Les études montrent quand même un fort taux au moins pour la stabilisation.

Dr Ouriaghli a écrit:Concernant le commentaire des "2 belles cornes sur le devant", même si cela devait être le cas, cela n'apparaîtrait pas sur une nuit mais bien progressivement. Pendant cette perte qui sera graduelle, une 2ème intervention pourra être envisagée. Il ne servait à rien pour l'instant d'aller empiéter sur la zone ne présentant pas de chute ni de miniaturisation alors que peut-être il n'y aura pas de chute à cet endroit!

Encore faut-il en avoir les moyens, le temps et la possibilité par rapport à sa vie pro et perso de plus la ZD n'est pas inépuisable



Dr Ouriaghli a écrit:Concernant les patients qui ne sont jamais satisfaits, il s'agit généralement de patients qui ne présentent pas ou quasi pas de chute et quasi pas de zones glabres et une belle densité partout (zone donneuse et receveuse). Ceux-ci ne seront en effet jamais heureux. Ceux qui ont une véritable apparition de zones glabres reviennent nous voir 1 an après et/ou plus tard, avec des étoiles dans les yeux et plein de remerciements de les avoir aidés.


les patients avec une aag avancée peuvent s'imaginer retrouver un NW0, il suffit de regarder sur ce forum il y en a à la pelle.


Dr Ouriaghli a écrit:Toujours selon le "cas par cas", beaucoup de confrères très compétents et expérimentés acceptent des patients de moins de 25 ans, dont certains témoignent sur ce même forum. Je suppose que vu leur expérience et leur notoriété , ils ne sont pas stimulés que par l'appât du gain...


Oui surement, ils doivent faire ça uniquement pour la passion du métier... :1whistling:
De plus le nombre de doc compétent qui accepte d'opérer avant 25 ans il y en a pas des masses et pour ceux qui le font ils mettent les patients sous traitement et font un point 12 à 18 mois plus tard pour vérifier la stabilisation.


Dr Ouriaghli a écrit:Personne n'est parfait à 100%, mais je pense que moi et mon confrère au sein de BHR, faisons tout pour être le plus honnête et le plus cohérent possible avec chaque patient. Chaque patient est unique. L'expérience du terrain est important pour accompagner, conseiller, orienter chaque patient.


C'est tout à votre honneur

Retourner vers BHR Clinic

Qui est en ligne

Utilisateurs enregistrés: benbuck, Bing [Bot], Cosmedica - Dr Acar, Google [Bot], Jule, leo123, SALAMANDAR76, Soley, Yahoo [Bot]