International Hair Loss Forum - Texte polémique du Dr Mousseigne sur le finastéride

Texte polémique du Dr Mousseigne sur le finastéride

Messages: 255
Inscription: 12 Jan 2013, 21:44

Re: Texte polémique du Dr Mousseigne sur le finastéride

Message non lupar Petiot » 26 Fév 2013, 22:36

de toute facon sa reste une belle saloperie.. inconscient sont ceux qui continue d'en prendre.. c'est un coup a foutre en l'air sa prostate par la même occasion

Modérateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 1174
Inscription: 26 Fév 2012, 16:16
Localisation: Ile-de-France

Re: Texte polémique du Dr Mousseigne sur le finastéride

Message non lupar Logo » 01 Mar 2013, 13:16

Bonjour,
Petiot a écrit:de toute facon sa reste une belle saloperie.. inconscient sont ceux qui continue d'en prendre..

Je comprends que tu veuilles prévenir les gens des risques liés à la prise de finastéride. Toutefois, dès lors que le traitement s'effectue en connaissance des risques possibles et que ceux-ci ne se manifestent pas ou de manière très limitée, il n'est pas "inconscient" de le poursuivre.
Petiot a écrit:c'est un coup a foutre en l'air sa prostate par la même occasion

Les études cliniques ont montré qu'il existait un risque accru, considéré comme très faible (moins de 1 % par rapport au groupe placebo), de contracter un cancer de la prostate dit de haut grade chez les patients âgés de plus de 50 qui prennent quotidiennement 5 mg de finastéride pour traiter l'hypertrophie bénigne de la prostate.
Les essais n'ont cependant pas porté sur la dose de 1 mg qui correspond à celle du Propecia. Il ne faut donc pas écarter le risque, mais il est possible de supposer qu'il est encore plus faible.

Cordialement

Messages: 14
Inscription: 23 Mar 2013, 22:33

Re: Texte polémique du Dr Mousseigne sur le finastéride

Message non lupar Mettero » 24 Mar 2013, 22:38

Logo a écrit:Bonjour,
Petiot a écrit:de toute facon sa reste une belle saloperie.. inconscient sont ceux qui continue d'en prendre..

Je comprends que tu veuilles prévenir les gens des risques liés à la prise de finastéride. Toutefois, dès lors que le traitement s'effectue en connaissance des risques possibles et que ceux-ci ne se manifestent pas ou de manière très limitée, il n'est pas "inconscient" de le poursuivre.
Petiot a écrit:c'est un coup a foutre en l'air sa prostate par la même occasion

Les études cliniques ont montré qu'il existait un risque accru, considéré comme très faible (moins de 1 % par rapport au groupe placebo), de contracter un cancer de la prostate dit de haut grade chez les patients âgés de plus de 50 qui prennent quotidiennement 5 mg de finastéride pour traiter l'hypertrophie bénigne de la prostate.
Les essais n'ont cependant pas porté sur la dose de 1 mg qui correspond à celle du Propecia. Il ne faut donc pas écarter le risque, mais il est possible de supposer qu'il est encore plus faible.

Cordialement


Ces études cliniques sont d'une faible puissance. Les groupes ne sont pas homogènes. Quant à l'histoire du dosage, c'est un raccourci qu'il est impossible de faire dans une étude scientifique.
Le distillbène n'aurait pas eu moins d'effet moins dosé
Que tu fumes un paquet de clope ou 15 cigarettes, ton risque de cancer du poumon ne diminue pas tant que ça

Il existe probablement un effet seuil comme dans tout, mais au pifomètre , il est impossible de dire que l'effet seuil est atteint à 1mg.
Peut être qu'il est à 0.2 ou 2mg, ou 0.8 et pourquoi 1.1 mg ?

Les études scientifiques c'est très très compliqué. L'EBM "Evidence Based Médecine", médecine basée sur les preuves (evidence est un faux ami particulièrement intéressant dans cette traduction), pas de preuve, pas de complication. Aucune variation de paramètre ne pourra être admise si on veut conserver une conclusion fiable.

Les médecins ne sont pas des devins. Nous lisons des études, et la lecture est critique. Nous analysons les groupes, la méthodologie, la discussion et la conclusion. Il existe d'ailleurs ce qu'on appelle des méta analyses, qui est une méthodologie de recoupement d'études similaires pour en tirer une conclusion d'une plus forte puissance.
C'est l'alliance de la stat et de la médecine.

Le problème du cancer de la prostate est déjà un vrai pb en soi. Car il faut savoir que 100 % des hommes ont des cellules cancéreuses dans la prostate à 70 ans, mais s'ils n'en sont pas mort c'est qu'ils mourront d'autre chose. Ce qu'on ne sait pas faire, c'est faire la différence entre ces cancers de bas grade d'évolution ultra lente, et les cancers de haut grades, peu fréquents mais qui sortiront rapidement de la capsule avec métastases (osseuses la plupart du temps). Ce sont ces cancers de haut grade qui provoquent la mortalité du cancer de la prostate.
1 % de risque accru de cancer de la prostate de haut grade en cas de prise de finastéride, n'a pas vraiment de sens dit comme ça. Il faut regarder la méthodologie. Les groupes étaient ils homogènes ? L'étude était elle prospective ? Quel est le taux de perdus de vue ? Quelle était le mode de dépistage ? 6 ou 12 biopsies (comme on le fait désormais) etc etc
De toute façon, à mon sens 1 % ce n'est pas significatif. Si quelqu'un a l'étude sous le coude, je veux bien la lire. Pas le temps de la chercher sur le net.

J'essaierai à l'occasion de voir ce que dit LRP dessus ( La Revue Prescrire )

Messages: 5
Inscription: 23 Avr 2013, 19:15

Attention finastéride

Message non lupar rajuve » 26 Avr 2013, 07:27

Bonjour à tous et à toutes, un peu avant ma greffe chez Feriduni on m'as conseillé la finastéride, je dois dire que je commencé avoir le fruit du résultat sur mon vertex chevelure stoppé et vertex moins visible. Mais le problème après 18 mois de cette je pèse mes mots cette merde j'ai eu un prostatite fièvre à 40 sur 15 jours et après prise de sang verdict psa est monté à 14 donc13 fois au-dessus de la moyenne et j'ai 43 ans! je suis allé chez un urologue je vous passe les détails des examens atrophie de la prostate etc alors que j'ai toujours eu une santé de fer et très sportif de surcroît, l'effet secondaire de la libido par contre je ne l'avais pas, mais franchement arrêter cette merde.

Avatar de l’utilisateur
Messages: 258
Inscription: 08 Fév 2012, 10:19

Re: Attention finastéride

Message non lupar AgentZ » 26 Avr 2013, 11:50

Chacun voit midi à sa porte !!!
je prend de la finastéride depuis environ 7 ans et jamais eu aucun problème à part des cheveux sur la tête :D

Je ne nie pas ton problème et je crois que quelqu'un d'autre a eu une prostatite avec le propécia, mais on est toujours sur la question du bénéfice risque ....
Beaucoup de médoc sont bien plus dangereux, il y a 2 ans j'ai pris un antibiotique et en lisant la notice il y avait écrit risque de rupture du tendon d'achille

Messages: 255
Inscription: 12 Jan 2013, 21:44

Re: Attention finastéride

Message non lupar Petiot » 26 Avr 2013, 12:23

bienvenue rajuve
merci pour ton témoignage

AgentZ tu fait des prise de sang de temp en temp ? rien de suspect ?
cetais quoi ton médoc avec la rupture du tendon d'achille ?? O_o

Avatar de l’utilisateur
Messages: 258
Inscription: 08 Fév 2012, 10:19

Re: Attention finastéride

Message non lupar AgentZ » 26 Avr 2013, 17:04

Petiot a écrit:bienvenue rajuve
merci pour ton témoignage

AgentZ tu fait des prise de sang de temp en temp ? rien de suspect ?
cetais quoi ton médoc avec la rupture du tendon d'achille ?? O_o


Oui ma dernière prise de sang date d'un peu plus d'un an et tout est normal.

Je me rappelle plus du nom du médoc mais j'ai trouvé ça:
"Enfin signalons que certains antibiotiques (de la famille des fluoroquinolones) peuvent entraîner des tendinites voire des ruptures du tendon d’Achille après quelques jours de traitement. En cas de douleur, il est utile de consulter car le traitement doit être interrompu ou remplacé et qu’une immobilisation est parfois nécessaire pour protéger la cicatrisation et éviter une rupture."

Trouvé sur ce site : http://www.clinique-du-pied.fr/Lesmaladiesdupied/RuptureetInflammationdutendondAchille/tabid/86/Default.aspx

Messages: 11
Inscription: 08 Avr 2013, 14:14

Re: Attention finastéride

Message non lupar drbrunomousseigne » 27 Avr 2013, 04:55

Bonjour à tous.. je ne pensais plus intervenir mais le sujet du jour est tellement essentiel que je n'y résiste pas..J'ai déjà écrit un texte la dessus très sérieux mais de manière imagée ( peut-être ai je eu tort? car pouvant hypothéquer ma crédibilité); le problème du finastéride c'est un peu comme le dopage à l'envers: c'est de l'antidopage! certains vont en "mourir" d'autres non..c'est le principe actif qui est définitivement en cause ainsi que son action..Qu'est ce que le Finastéride ? une anti DHT en quelque sorte puisque cette dernière est censée bloquer la transformation de Testostérone en DHT justement, dans les cibles sexuelles.. et les cibles sexuelles c'est quoi? bah entre autres le follicules pileux et la prostate-la ou la DHT est trois fois active que son hormone mère, la Testostérone- sans distinction donc pour cette molécule imparfaite à la fois peu sensible et surtout peu spécifique.. car suivant l'équipement ensymatique de chacun (avec une nette prédisposition génétique) certains récepteurs ( les alpha1 ou 2) seront sensibles ou non de manière aléatoire à l'action de la dite molécule.. Prendre du Finastéride c'est en somme jouer à la roulette russe (et se transformer pour les malchanceux doucement et surement en bonne femme..) : beaucoup sur le carreau et peu d élus! mais je n'empêche personne de vouloir tenter sa chance! le cas de Rajuv comme celui de Norlan sont pathognomoniques d un effet dit indésirable du finastéride: prostatite isolée ou à répétition traduisant une atrophie de la prostate et tout cela dans l 'ignorance crasse des dermatos prescripteurs et...des urologues supposés salvateurs..AgentZ nous explique : moi y en a aucun problème: le veinard! mais quid des autres? Agent Z c'est donc l'exception qui confirme la règle... Cela dit et entre parenthèse les effets indésirables des quinolones sur les tendons acquiléens ne sont quand même pas du même ordre de grandeur et fort bien documentés , à cette différence notable. Qui est responsable dans tout cela? l'on peut envisager toutes les éventualités: pression des patients, marché juteux- tu m étonnes- conflit d'intérêt- facilitation d'AMM- rétro-commissions etc... tiens tiens cela me rpapelle une actualité récente... on n'est pas loin du scandale du Médiator si vous voulez mon avis.. entre ceux qui n'ont pas intérêt a savoir et ceux qui ne savent rien, mon coeur balance.. et comme on dit chez nous un homme inverti en vaut deux..(femmes)..et moi comment je sais tout cela ? simplement parce que je suis physiologiste du sport avant toute chose tout au moins avant d'avoir été fueman et ensuite parce que je travaille sur la substitution hormonale chez l 'adulte vieillissant depuis plus de 17 ans.. un bail! donc on peut dire sans forfanterie que je sais de quoi je cause..

Messages: 5
Inscription: 23 Avr 2013, 19:15

Re: Attention finastéride

Message non lupar rajuve » 27 Avr 2013, 08:02

merci pour ces renseignements très utiles

Avatar de l’utilisateur
Messages: 30
Inscription: 16 Mar 2013, 16:32

Re: Attention finastéride

Message non lupar pascal » 27 Avr 2013, 14:15

Bonjour,

Tout médicaments présentent plus ou moins des effets secondaires.Mais fort heureusement, ces désagréments dépendent beaucoup de la posologie administrée ainsi que des antécédents du patient....( age, bonne santé générale, prise de médocs incompatibles etc..)

Pour ce qui est de la finasteride, personnellement, j'en ai jamais pris.

Merci pour les infos, excellent week end

Avatar de l’utilisateur
Messages: 258
Inscription: 08 Fév 2012, 10:19

Re: Attention finastéride

Message non lupar AgentZ » 12 Mai 2013, 14:00

drbrunomousseigne a écrit:Bonjour à tous.. je ne pensais plus intervenir mais le sujet du jour est tellement essentiel que je n'y résiste pas..J'ai déjà écrit un texte la dessus très sérieux mais de manière imagée ( peut-être ai je eu tort? car pouvant hypothéquer ma crédibilité); le problème du finastéride c'est un peu comme le dopage à l'envers: c'est de l'antidopage! certains vont en "mourir" d'autres non..c'est le principe actif qui est définitivement en cause ainsi que son action..Qu'est ce que le Finastéride ? une anti DHT en quelque sorte puisque cette dernière est censée bloquer la transformation de Testostérone en DHT justement, dans les cibles sexuelles.. et les cibles sexuelles c'est quoi? bah entre autres le follicules pileux et la prostate-la ou la DHT est trois fois active que son hormone mère, la Testostérone- sans distinction donc pour cette molécule imparfaite à la fois peu sensible et surtout peu spécifique.. car suivant l'équipement ensymatique de chacun (avec une nette prédisposition génétique) certains récepteurs ( les alpha1 ou 2) seront sensibles ou non de manière aléatoire à l'action de la dite molécule.. Prendre du Finastéride c'est en somme jouer à la roulette russe (et se transformer pour les malchanceux doucement et surement en bonne femme..) : beaucoup sur le carreau et peu d élus! mais je n'empêche personne de vouloir tenter sa chance! le cas de Rajuv comme celui de Norlan sont pathognomoniques d un effet dit indésirable du finastéride: prostatite isolée ou à répétition traduisant une atrophie de la prostate et tout cela dans l 'ignorance crasse des dermatos prescripteurs et...des urologues supposés salvateurs..AgentZ nous explique : moi y en a aucun problème: le veinard! mais quid des autres? Agent Z c'est donc l'exception qui confirme la règle... Cela dit et entre parenthèse les effets indésirables des quinolones sur les tendons acquiléens ne sont quand même pas du même ordre de grandeur et fort bien documentés , à cette différence notable. Qui est responsable dans tout cela? l'on peut envisager toutes les éventualités: pression des patients, marché juteux- tu m étonnes- conflit d'intérêt- facilitation d'AMM- rétro-commissions etc... tiens tiens cela me rpapelle une actualité récente... on n'est pas loin du scandale du Médiator si vous voulez mon avis.. entre ceux qui n'ont pas intérêt a savoir et ceux qui ne savent rien, mon coeur balance.. et comme on dit chez nous un homme inverti en vaut deux..(femmes) ..et moi comment je sais tout cela ? simplement parce que je suis physiologiste du sport avant toute chose tout au moins avant d'avoir été fueman et ensuite parce que je travaille sur la substitution hormonale chez l 'adulte vieillissant depuis plus de 17 ans.. un bail! donc on peut dire sans forfanterie que je sais de quoi je cause..



Une manière toujours aussi racoleuse de répondre mais moi y en a bien comprendre :D


drbrunomousseigne a écrit:car suivant l'équipement ensymatique de chacun (avec une nette prédisposition génétique) certains récepteurs ( les alpha1 ou 2) seront sensibles ou non de manière aléatoire à l'action de la dite molécule


D'après les études que j'ai pu lire la fina est plutôt un inhibiteur de la 5-alpha-réductase de type 2 ...


drbrunomousseigne a écrit: Prendre du Finastéride c'est en somme jouer à la roulette russe [color=#FF0000](et se transformer pour les malchanceux doucement et surement en bonne femme..)


Vous auriez une étude à nous soumettre pour appuyer vos dires ?


drbrunomousseigne a écrit:Cela dit et entre parenthèse les effets indésirables des quinolones sur les tendons acquiléens ne sont quand même pas du même ordre de grandeur et fort bien documentés


c'était juste un exemple pour montrer que quelque soit le médicament il y a des effets indésirables et qui sont souvent inconnus des patients !



Votre position sur la fina est tout de même surprenante vu que sur le site de votre clinique vous expliquez que vous proposez un "Traitement hormonal de substitution homme et femme" pourtant les THS sont très controversés et même si depuis quelques mois ils sont réhabilités il reste des doutes quand au risque accrue de cancer du sein...

Quelques infos pour ceux qui n'en auraient pas entendu parler:
http://ansm.sante.fr/Dossiers-thematiques/Traitement-hormonal-substitutif-de-la-menopause/Traitement-hormonal-de-la-menopause-THM/%28offset%29/0


Et enfin même si pour moi ça n'a que peu d'importance car je ne fais nullement le lien entre compétence et diplôme (sinon tous les médecins seraient parfaits), vous dîtes que vous êtes "physiologiste du sport" or je pensais que vous aviez la spécialité "MEDECINE ET BIOLOGIE DU SPORT" :?:

Messages: 1
Inscription: 21 Mai 2013, 16:32

Courrier d'alerte du Dr BENSLAMA sur le finastéride

Message non lupar LEGUSTAVE » 21 Mai 2013, 22:12

Bonjour, je suis un patient du Dr BENSLAMA rue de la Tour à Paris. J'avais été opéré à deux reprises en 2005 et 2008, deux greffes FUT sans le moindre problème, avec des résultats strictement conformes à ce qu'il m'avait annoncé. Par la suite, je me suis fait prescrire du propécia® que j'utilise donc depuis près de 5 ans, là aussi sans problème. Je viens de recevoir un courrier d'alerte du Dr BENSLAMA me demandant d'arrêter l'utilisation du finastéride. Des cas de cancers du sein chez l'homme sont maintenant bien décrits avec cette molécule. Sur son site (www.benslama.com) les raisons de cette alerte sont explicités : c'est l'agence du médicament qui vient de confirmer les risques et de modifier le SMR (service médical rendu) de cette molécule et de ses voisines. Certes elle le fait pour le finastéride à 5 mg, mais la revue "Prescrire", à l'origine de nombreuses alertes sur les médicaments, vient à juste titre de recommander l'arrêt de son utilisation même pour le dosage à 1 mg. De nombreuses références étayent la démonstration. Qui oserait dire, sans preuves, que le 1mg ne donnerait pas les mêmes complications ?
Je sais que le Dr BENSLAMA est un chirurgien maxillo-facial sérieux, Rédacteur en Chef d'une revue scientifique indexée, pratiquant aussi bien à la Pitié-Salpêtrière qu'à l'hôpital Américain de Paris. je ne pense pas qu'il avance les choses à la légère et je vais suivre sa recommandation. Il ya tellement d'histoires sur les médicaments en ce moment, et après une telle alerte, on ne pourra plus dire qu'on ne savait pas. En fait son courrier vient renforcer de manière scientifique des affirmations d'autres médecins qui étaient plus dans la polémique que dans la preuve scientifique.
A bon entendeur, salut !

Avatar de l’utilisateur
Messages: 3840
Inscription: 03 Fév 2012, 21:48

Re: Texte polémique du Dr Mousseigne sur le finastéride

Message non lupar axel77 » 22 Mai 2013, 23:17

Ok merci ça calme ! via de + ce post qui dit que le Dr Lupanzula ne prescrit + de finastéride alopecie-diffuse-redensification-t1269.html
Interventions:
2684 FUT
3458 + 2001 FUE

Avatar de l’utilisateur
Messages: 258
Inscription: 08 Fév 2012, 10:19

Re: Texte polémique du Dr Mousseigne sur le finastéride

Message non lupar AgentZ » 25 Mai 2013, 18:54

LEGUSTAVE a écrit:Bonjour, je suis un patient du Dr BENSLAMA rue de la Tour à Paris. J'avais été opéré à deux reprises en 2005 et 2008, deux greffes FUT sans le moindre problème, avec des résultats strictement conformes à ce qu'il m'avait annoncé. Par la suite, je me suis fait prescrire du propécia® que j'utilise donc depuis près de 5 ans, là aussi sans problème. Je viens de recevoir un courrier d'alerte du Dr BENSLAMA me demandant d'arrêter l'utilisation du finastéride. Des cas de cancers du sein chez l'homme sont maintenant bien décrits avec cette molécule. Sur son site (http://www.benslama.com) les raisons de cette alerte sont explicités : c'est l'agence du médicament qui vient de confirmer les risques et de modifier le SMR (service médical rendu) de cette molécule et de ses voisines. Certes elle le fait pour le finastéride à 5 mg, mais la revue "Prescrire", à l'origine de nombreuses alertes sur les médicaments, vient à juste titre de recommander l'arrêt de son utilisation même pour le dosage à 1 mg. De nombreuses références étayent la démonstration. Qui oserait dire, sans preuves, que le 1mg ne donnerait pas les mêmes complications ?
Je sais que le Dr BENSLAMA est un chirurgien maxillo-facial sérieux, Rédacteur en Chef d'une revue scientifique indexée, pratiquant aussi bien à la Pitié-Salpêtrière qu'à l'hôpital Américain de Paris. je ne pense pas qu'il avance les choses à la légère et je vais suivre sa recommandation. Il ya tellement d'histoires sur les médicaments en ce moment, et après une telle alerte, on ne pourra plus dire qu'on ne savait pas. En fait son courrier vient renforcer de manière scientifique des affirmations d'autres médecins qui étaient plus dans la polémique que dans la preuve scientifique.
A bon entendeur, salut !



Rien de nouveau sous le soleil à moins que de nouveaux essais aient été fais ....

Et sans vouloir être mauvaise langue :D je ne trouve pas son site très objectif quand à la comparaison de la FUT et de la FUE. Je pense qu'on devrait se cotiser et lui offrir un billet de train Paris-Bruxelle afin qu'il voit se qu'est vraiment la FUE. :P


Les possibles effets secondaires du propecia sont quand même bien identifié, en ce qui me concerne le plus important c'est d'en être conscient et de prendre ce médoc en toute connaissance de cause!!!


Et pour finir à moins qu'une autre étude ait été publié depuis ce qui a été décrit au Royaume uni, rien ne prouve le lien de cause a effet, ce qui est dis plus bas c'est que puisque la fina agit sur les hormones il pourrait y avoir un effet sur le cancer du sein





Pharmacovigilance: finastéride: risque de cancer du sein chez l’homme ?

Le finastéride sous forme de comprimés à 5 mg (Proscar® et génériques), est utilisé dans l’hypertrophie bénigne de la prostate à la dose de 5 mg par jour. Le finastéride est aussi utilisé dans l’alopécie androgénique à la dose de 1 mg par jour. En Belgique, il n’existe pas de spécialité contenant 1 mg de finastéride; une préparation magistrale peut être réalisée à partir des comprimés à 5 mg [voir aussi Folia de décembre 1999 ]. L’alopécie androgénique n’est pas une indication officiellement approuvée du finastéride.

Dans les Folia d' avril 2009 , nous avons déjà évoqué les effets indésirables de faibles doses de finastéride telles que celles utilisées dans l’alopécie androgénique.

Au Royaume-Uni, les autorités ont récemment attiré l’attention sur l’observation de cas de cancer du sein chez des hommes traités par le finastéride, le plus souvent en raison d’une hypertrophie bénigne de la prostate: jusqu’en novembre 2009, 53 cas de cancer du sein ont été rapportés dans le monde (50 avec le finastéride à 5 mg et 3 avec le finastéride à 1 mg). Bien que le nombre de cas avec le finastéride soit très faible par rapport à l' incidence de base (le nombre total de cas de cancer du sein chez l’homme), et bien que l’incidence du cancer du sein dans les études cliniques n' était pas significativement plus élevée par rapport au placebo après un an d’utilisation du finastéride à 5 mg, un risque accru du cancer du sein ne peut être exclu. Cet effet indésirable pourrait être lié au mode d’action du finastéride: l’inhibition de la 5-α-réductase, avec pour conséquence une diminution des taux plasmatiques de dihydrotestostérone et une augmentation des taux plasmatiques de testostérone et d’estradiol, ce qui peut être associé à un risque accru de cancer du sein. [Plus d’informations sur http://www.mhra.gov.uk/Publications/Saf ... etyUpdate/ CON065444 ].

Les notices des médicaments contenant du finastéride sont actuellement adaptées au niveau européen pour y mentionner que des cas de cancer du sein ont été rapportés chez l’homme. Bien que le lien de cause à effet entre la prise de finastéride et le risque de cancer du sein chez l’homme ne soit pas établi, ces nouvelles informations renforcent la conclusion du communiqué publié dans les Folia d' avril 2009 , à savoir que l’on peut s’interroger sur la balance bénéfices/risques du finastéride dans le traitement de l’alopécie: il existe beaucoup d’incertitudes en ce qui concerne les risques à long terme pour un effet thérapeutique faible et réversible.

Avatar de l’utilisateur
Messages: 462
Inscription: 23 Oct 2013, 04:28

Re: Texte polémique du Dr Mousseigne sur le finastéride

Message non lupar fredifredo » 12 Nov 2013, 03:00

Bonsoir
Je viens de lire tout le post, parfois drôle, parfois consternant, sur le propécia et ses éventuels effets secondaires.

Comme je l'ai dit ailleurs sur le forum, je suis s+ depuis 10 ans, et je vais me faire greffer après demain environ 3000 greffons en Turquie. Depuis 10 ans je prends entre 5 et 30 médicaments par jour, certains relevant de la chimiothérapie (la trithérapie en est une forme), certains dont un seul dixième de la liste des effets secondaires feraient tomber en syncope une partie des intervenants ici (si je me conforme aux notices, je risque la mort à chaque instant, d'une cinquantaine de façons différentes, j'ai le choix entre hépatite fulminante, arrêt cardiaque, pancréas H.S. etc). Dans toute cette liste, il y a de la finastéride 1mg, probablement le plus anodin de tous, bien qu'un médicament ne soit jamais anodin. Seulement voilà: je suis terriblement vivant, en pleine forme, je me sens encore jeune et beau, je bande comme un taureau quand il le faut, et si je ne perdais pas mes cheveux sur les golfes, je me prendrais presque pour Brad Pitt. Détail important : Je mange sainement, je ne bois quasiment pas d'alcool, je ne fume pas, je fais du sport.

Dr Mousseigne, parmi les millions de cas chaque année dans le monde, savez vous combien de cas de cancers du sein chez l'homme , ou d'inflammations, atrophies ou cancers de la prostate, sont effectivement dus à la prise de la finastéride 1mg par jour ? Combien de cas sont dus à l'alcool, au tabac, à la malbouffe, à la pollution, plutôt qu'à la prise de finastéride ? Il serait intéressant de creuser le sujet et de choisir le bon combat.

Je ne comprends absolument pas votre démarche, je la trouve très peu efficace, et particulièrement opportuniste. Vous défendez votre business: la greffe de cheveux, plutôt que la prise de médicaments. Soit. Mais si vous aviez de vrais doutes et de vrais rapports chiffrés sur la dangerosité de la finastéride, il serait temps de vous inquiéter vraiment pour vos patients qui ont pu en prendre, et en tant que docteur intègre vous auriez du faire le nécessaire (par 2 fois vous osez comparer le cas de la finastéride à celle du du médiator !) mais jusqu'alors, vous n'êtes malheureusement pas Irène Frachon, qui pour le coup ne prend pas de propécia mais a eu beaucoup plus de couilles que vous dans son combat et ses recommandations.

Permettez moi de relever vos allusions (censées être drôles?) aux "travelos passifs du bois de Boulogne", ou "au mâle qui n étant plus dominant se fait bouffer (ou enculer, c’est selon) par les autres mâles a crinière et n’a plus le droit de se taper une seule gonzesse" (j'arrête là, je préfèrerais citer du Gad Elmaleh, du Foresti, du Raymond Devos ou du Monty Python) . Il semble que vous ayez un problème avec l'affirmation de votre virilité, vous semblez très troublé et préoccupé par ce sujet. Avez vous déjà consulté ? Vous n'avez pourtant jamais pris de finastéride je crois. Comme quoi... pas besoin d'en prendre pour perdre en assurance masculine, et connaitre un trouble de l'identité sexuelle.

Quoiqu'il en soit, il est dangereux, encore plus venant d'un docteur, de tirer des conclusions avant même d'avoir chercher les preuves. Il est maladroit de mélanger de l'humour beauf (pourtant vivant partiellement à Londres, vous auriez du goûter à la subtilité de l'humour britannique, autrement plus évolué que vos remarques écrites dignes d'un mec bourré à un comptoir de bistrot), avec des mises en garde sérieuses sur les conséquences potentiellement dramatiques d'un médicament.

Enfin, j'invite tout le monde à prendre du recul sur ces effets secondaires supposés. Ceux qui n'en ressentent pas depuis des années, n'ont pas de raison de changer leur médication. Pour ceux qui ressentent des effets secondaires, alors il est intéressant de faire un test d'arrêt pendant quelques mois pour voir la différence, comme l'a fait NORLAN. Mais n'oubliez pas que ce que vous mangez, fumez, buvez, respirez, baisez chaque jour, a 100 fois plus de chances d'être la cause de votre problème de santé, que cette pilule prise chaque jour par des millions d'hommes en France. Et n'oubliez pas non plus, que la plupart de effets supposés listés sur ce site un poil trop subjectif http://www.propeciahelp.com/, se déclareraient APRES l'arrêt du traitement, notamment les suicides (sic). Bref, n'arrêtez pas vos traitements parce que M. Mousseigne vous a fait peur avec son histoire de travelo au Bois (et allez faire un tour au Bois tiens, qui sait, ça vous fera peut être du bien).

Fredi.
"Le roseau plie, mais ne rompt pas."

PrécédenteSuivante

Retourner vers Finastéride & molécules par voie orale

Qui est en ligne

Utilisateurs enregistrés: Bing [Bot], Google [Bot], Majestic-12 [Bot], Yahoo [Bot]